SLPDB

 SOUS LE PLANCHER DES BOCHES

Auteur : Nicolas Bézier
m/s , Nicolas Bézier
interprètes : Evelyn Bledniak, Solenne Catherine, Patricia Da Silva, Anna Kouzovleva, Aline Lebert, Maxime Louaisil, Jean Negre, Aurélien Nicolas, Véronique Perrin, Florent Seror,
Genre : Comédie
Durée : 1h20
Dates, jours, horaires :        dimanche 7 juillet 2019 à 21h
                                               lundi 8 juillet 2019 à 21h30
                                               mardi 9 juillet 2019 à 21h30
                                               samedi 13 juillet 2019 à 21h30
 
  • Tarif plein : 20€
  • Tarifs chômeurs, -26ans, étudiants : 14€
Résumé :
13 juillet 1942. Cela fait maintenant deux ans que Paris est occupée par l’armée allemande. Chaque citoyen français a trouvé son clan : celui de la résistance suite à l’appel du Général de Gaulle, ou bien celui de la collaboration avec l’occupant nazi, moyennant divers privilèges.
Propriétaire du Bistrot des Vignerons, Fernande, d’habitude joyeuse et bonne vivante a perdu son sourire, n’ayant plus de nouvelles de son fils engagé dans l’ombre auprès du Général. Cela fait également six mois qu’elle a embauché Juliette, une jeune clandestine juive.
C’est une journée comme les autres au bistrot. Des personnages hauts en couleurs vont s’y croiser, s’y détester, ou s’y déclarer leur flamme. Parmi eux, Madeleine, une veuve de guerre qui a perdu la raison; Françoise, une jeune fille de joie éprise d’un profond sens de la justice; Yvonne, une starlette en herbe; Armande, une vieille chanteuse de cabaret déchue qui a trouvé son réconfort dans l’eau de vie; mais également Raymond et Joseph, deux charpentiers que tout oppose. Les tensions montent rapidement avec l’arrivée fortuite d’Albert, le traître qui a choisi de fricoter avec l’ennemi, tout en cachant à ce dernier des petits trafics de marchandise sous le manteau. Les vérités vont tomber, les comptes vont se régler, entrecoupés de quelques élans de solidarité patriotique.

C’est alors qu’une sirène civile annonce l’approche des avions susceptibles de bombarder la capitale. Tout le monde à la cave, bien à l’abri… sous le plancher des boches.

 

 

 

NEWSLETTER